Flux RSS

Suisse romande
S'inscrire à nos cours

L’Association Lire et Ecrire contribue à donner une réponse au problème de l'illettrisme.

 

Vous êtes ici

Accueil

Communiqués de presse

Un chèque bienvenu finance une vingtaine de tablettes pour l’apprentissage de la lecture et de l'écriture

Les apprenants de Lire et Ecrire auront désormais la possibilité d'utiliser une tablette numérique afin de faciliter leur apprentissage de la lecture et de l'écriture. Un don de 5000 francs d’UBS a permis de réaliser cet investissement.

Manger, lire et écrire, même besoin, même plaisir ?

Ce samedi 23 avril, Lire et Ecrire Neuchâtel se lance dans une opération de sensibilisation à l’illettrisme. Les membres actives offriront de la soupe aux petites lettres, vendront des livres d’occasion et répondront aux questions des passants au marché de la Chaux-de-Fonds.

Lire et Ecrire Jura ouvre un cours dans les Franches-Montagnes

Lire et Ecrire Jura va ouvrir un nouveau cours dans les Franches-Montagnes après les vacances de Pâques.

Lire et Ecrire ne va pas de soi dans notre pays

A l’occasion du 8 septembre, les membres de la Fédération suisse Lire et Ecrire s’adressent au public dans toutes les régions linguistiques. Portes ouvertes à Yverdon, spots médiatiques à Neuchâtel, projections de films et expositions en Suisse alémanique, lecture publique au Tessin. Toutes ces initiatives rappellent que le droit à la lecture et à l’écriture n’est pas encore acquis pour tous les adultes.

25 ans de lutte contre l’illettrisme et de promotion des compétences de base pour tous, ça se fête !

Qui peut imaginer qu’ 1 personne sur 6 en Suisse, soit 210'000 personnes en Suisse romande, a de la peine à comprendre un texte simple alors qu’elle parle bien le français ? Parce que savoir lire et écrire est essentiel pour être autonome, se former, travailler, l’Association Lire et Ecrire est active depuis 1990 dans le Nord Vaudois. Elle y offre une quinzaine de cours à petit prix dans 5 localités de la région : Yverdon-les-Bains, Orbe, La Vallée de Joux, Payerne et Lucens. Pour fêter ses 25 ans, et à l’occasion du 8 septembre, Journée internationale de l’alphabétisation, Lire et Ecrire Nord Vaudois met sur pied diverses actions de sensibilisation pour le grand public et les professionnels.

Le Conseiller national Mathias Reynard, nouvel élu au Comité de la Fédération suisse Lire et Ecrire.

Grâce à l’arrivée de Mathias Reynard, c’est un second membre du Conseil national qui s’engage désormais dans la Fédération, aux côtés de l’actuelle présidente Chantal Galladé, réélue par l’Assemblée.

8 septembre, journée internationale de l’alphabétisation

Pour marquer la journée de l’alphabétisation, quatre sections Lire et Ecrire invitent toute la population à venir les rencontrer pour parler de l’illettrisme. Dans notre pays, 800'000 personnes sont directement concernées par ce phénomène et accèdent difficilement à la formation professionnelle.

25 ans pour la section Lire et Ecrire section neuchâteloise

La section Lire et Ecrire neuchâteloise fête ses 25 ans d’activité. A cette occasion, elle se lance dans une vaste opération de sensibilisation à l'illettrisme sur trois ans. Pour commencer, rendez-vous à la fête de Mai le 24 mai à la Chaux-de-Fonds.

Une plateforme pédagogique adaptée aux adultes en situation d'illettrisme

Il ne va pas de soi pour les adultes en situation d’illettrisme de retourner sur les bancs d’école pour développer leurs compétences en lecture et en écriture. Raison pour laquelle, l’Association Lire et Ecrire met désormais à disposition une plateforme d’outils pédagogiques adaptés à ce public. Une personne sur six étant concernée, il est indispensable de contribuer à l’intégration sociale, professionnelle et culturelle de chacun et chacune.

Pour accéder à cette plateforme, une celine.monneyatlire-et-ecrire.ch (demande) peut être transmise à l'Association Lire et Ecrire.

Loi sur la nationalité : la réalité de l’illettrisme n’est pas reconnue

800'000 personnes en Suisse ne maîtrisent pas la lecture et l’écriture. Introduire l’obligation de savoir écrire pour accéder à la naturalisation introduit une contrainte que même tous les Suisses n’arrivent pas à satisfaire. Les compétences insuffisantes dans les savoirs de base ne doivent pas entraver l’accès à d’autres droits fondamentaux.

Pages

Faire un don S'inscrire à nos cours Contactez-nous