Flux RSS

Suisse romande
S'inscrire à nos cours

Vous êtes ici

Accueil » Ressources et outils » Outils pour personnes relais » Les personnes en situation d'illettrisme

Sentiments communs

Quels sont les sentiments que vivent souvent les personnes en situation d'illettrisme ?

Les sentiments décrits sont généralement peu verbalisés et ont souvent un effet négatif sur l’estime de soi :

  • Les personnes en situation d’illettrisme ont souvent honte d’être allées à l’école et de ne pas savoir lire et écrire « comme tout le monde » dans une société où l’écrit est prédominant.
  • Elles ont peur du regard des autres, d’être l’objet de moqueries, du jugement d’autrui, d’être stigmatisées. Cette peur peut être liée à une mise à l’écart durant leur scolarité ou à une prise de conscience de ne pas être intégré dans une culture de l’écrit.
  • Elles ne se sentent pas toujours en sécurité, confrontées à des tâches quotidiennes qui exigent de savoir lire et écrire. Elles peuvent avoir peur de perdre leur emploi, d’être sanctionnées ou de ne pas être à la hauteur.
  • Elles se perçoivent comme improductives ou inutiles, même si elles possèdent souvent des compétences indiscutables.
  • Elles peuvent ressentir de d’injustice, se sentant exclues de la société ou croyant ne pas avoir droit à une formation.

 

Un sentiment commun n'est pas forcément partagé par tous : exemples !

Le sentiment de honte, par exemple, ne concerne pas l’ensemble des adultes en situation d’illettrisme. Certains ont un emploi et d'autres sont suffisamment fiers pour ne pas douter de leurs compétences. Les migrants, souvent rassurés de savoir que des Suisses ont des difficultés, n’ont pas forcément honte des leurs.

D’autres rejettent volontairement la culture de l’écrit, consciemment ou non.

Faire un don S'inscrire à nos cours Contactez-nous