Flux RSS

Suisse romande
S'inscrire à nos cours

Vous êtes ici

Accueil » Ressources et outils » Outils pour personnes relais » Aborder le sujet

Astuces pour se faire entendre

Comment s'exprimer pour faciliter la communication avec un adulte en situation d'illettrisme ? Quelles sont les astuces pour être entendu-e ? Comment faciliter la communication de son interlocuteur ou interlocutrice ?

La communication est un art, indépendamment de la personne qui se trouve en face de nous. Vis-à-vis d’un adulte qui ne maîtrise pas suffisamment les compétences de base, quelques astuces peuvent être utiles :

Recourir à des phrases claires et courtes

Privilégier dans la mesure du possible le style direct et les phrases courtes : sujet, verbe, complément. Ne maîtrisant pas la lecture et l’écriture, il est possible que votre interlocutrice ou interlocuteur ait aussi des difficultés avec l’oral.

Vous pouvez également recourir à la voix active : dites par exemple "Inscrivez-vous à l’activité du jeudi", plutôt que "Pour participer à l’activité du jeudi, vous devez être inscrit".

Exprimer un seul message à la fois

Exprimer un seul message à la fois en hiérarchisant les informations. Les personnes en situation d’illettrisme peuvent avoir des difficultés à faire des liens ou avoir des problèmes de concentration.

Il est par exemple important de dire : "Vous devez téléphoner pour prendre rendez-vous", "Vous devez téléphoner avant mardi".

Utiliser des formulations positives

Présenter les choses de manière positive afin que la personne puisse se sentir en confiance, ce qui est d’autant plus important que les personnes en situation d’illettrisme ont souvent une mauvaise image d’elles-mêmes.

En d’autres termes, veillez à insister sur le comportement désiré plutôt que sur ce qu’il ne faut pas faire. Par exemple : "Je vous rappelle qu’il est important de téléphoner avant mardi pour prendre rendez-vous" et non "Si vous ne rappelez pas avant mardi, il sera trop tard".

Etre à l'écoute pour être en lien

Ecouter attentivement la personne et la regarder lorsque vous lui parlez. Cette attitude permet à votre interlocuteur ou à votre interlocutrice de se sentir davantage concerné-e.

Une telle éthique permet aussi de mieux se rendre compte si on nous écoute et si on nous comprend. Si nécessaire, il faut essayer de décoder les renseignements donnés même si ceux-ci sont confus. Le recours à la reformulation est également aidant.

Faire un don S'inscrire à nos cours Contactez-nous