Flux RSS

Suisse romande
S'inscrire à nos cours

L’Association Lire et Ecrire contribue à donner une réponse au problème de l'illettrisme.

Vous êtes ici

Accueil

Communiqués de presse

Débat et projection du film "Terace", un documentaire sur l’illettrisme

Cité des métiers, mardi 6 septembre à 17h

Dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation, le film documentaire Terace sera diffusé à la Cité des métiers. Une table ronde suivra la projection.

« Terace » aux Visions du réel

Pour la première fois, l’Association Lire et Ecrire collabore avec les Visions du réel. Le film « Terace » sera projeté en première romande le 10 avril aux « Brunchs de la Mobilière au Théâtre de Marens », en présence du réalisateur Jürg Neuenschwander et du protagoniste Séraphin Barras. « Terace » donne la parole à dix adultes ayant des difficultés avec la lecture et l’écriture et apporte de l’espoir aux personnes concernées par l’illettrisme.

Reconnaissance de la formation des formateurs au profit des personnes en situation d’illettrisme

La formation des formateurs, organisée par l’Association Lire et Ecrire, est désormais reconnue par La Fédération suisse pour la formation continue (FSEA). La qualification des formateurs se voit ainsi améliorée et permet de mieux prendre en considération les besoins des adultes ayant des difficultés avec la lecture et l’écriture. Les 21 premiers Certificats FSEA seront remis à Yverdon-les-Bains le 25 février 2011.

Savoir lire et écrire : une évidence

Avoir des difficultés en lecture et en écriture est synonyme d'exclusion.
La journée mondicale de l'alphabétisation du 8 septembre attirera l’attention sur le problème de l’illettrisme, qui est également répandu en Suisse. Lundi soir, l’artiste Gerry Hofstetter rendra ce problème visible au moyen de projections lumineuses sur la place Pestalozzi à Yverdon ainsi qu'à Sargans.

 

Projet de loi sur la formation professionnelle

Illettrisme insuffisamment pris en compte

A l'issue du processus de consultation de l'avant-projet de Loi vaudoise sur la formation professionnelle, l'Association Lire et Ecrire tient à faire connaître sa position. Elle estime que cette loi améliore de façon habile et intelligente la situation des jeunes en voie d’apprentissage ainsi que celle des jeunes présentant un déficit de formation. Active dans la lutte contre l'illettrisme dans 10 villes du canton depuis 20 ans, l'Association considère que cette loi est lacunaire et décevante en ce qui concerne la formation des adultes en difficulté avec les savoirs de base.

Communiqué de presse du 14 mai 2007

Lire et Ecrire Suisse romande a une nouvelle présidente

L'accès à l'écrit pour tout adulte : un enjeu pour la société, une action qui doit être soutenue par l’Etat.

Lors de son assemblée générale du 11 mai dernier, l’Association Lire et Ecrire Suisse romande a pris congé de sa présidente Madame Dominique Nouveau Stoffel. Après 4 ans d’engagement à la tête de l’association active dans la formation de base des adultes, celle-ci a passé la main à Madame Ada Marra, députée au Grand Conseil vaudois et secrétaire générale de l’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES).

Dans leurs plans de travail, les sections de l’Association ont mis l’accent sur la nécessaire reconnaissance de leurs activités par les pouvoirs publics. Se fondant sur les résultats d'une étude réalisée par le bureau BASS, Lire et Ecrire rappelle que le coût de l’illettrisme est nettement plus élevé pour la société que le coût d’un soutien étatique qui permettrait d’assurer la formation de base de tous les adultes. Actuellement, l'Association est en grande partie dépendante de dons privés pour la réalisation de ses activités, alors même que la formation de base est une tâche de l’Etat.

A l’heure où les lois sur la formation professionnelle sont en révision dans tous les cantons, l'Association Lire et Ecrire a un rôle important à jouer en tant qu’organisme au service des adultes en difficulté avec l'écrit. L'accès et la maîtrise de l'écrit sont la base de toute formation professionnelle et également une clef pour l'intégration dans la vie sociale et culturelle. Dans les mois à venir, Lire et Ecrire Suisse romande s’attachera à faire mieux connaître et reconnaître les besoins des personnes concernées par le problème de l’illettrisme.

 

Renseignements
Mme Ada Marra, Présidente, 076 / 383.20.69
Mme Brigitte Pythoud, Secrétaire générale, 026/ 675.29.23

Présentation de l’étude BASS sur les coûts économiques de l’illettrisme

Les faiblesses en lecture doublent le risque de chômage.

L’étude présentée aujourd’hui montre que l’illettrisme a un coût économique important. Le risque nettement plus élevé de chômage des personnes en situation d’illettrisme représente à lui seul un coût économique global annuel de 1,1 milliard de francs. La Fédération suisse Lire et Ecrire revendique un engagement plus marqué des pouvoirs publics dans la lutte contre l’illettrisme.

Pour faciliter l'accès à l'écrit

Un seul numéro de téléphone pour apprendre à lire et à écrire

La Fédération suisse Lire et Ecrire annonce la mise en service d'un numéro Lire et Ecrire pour toute la Suisse. Dès le 19 mars 2007, toute personne désireuse de se renseigner sur l'offre des cours dispensés dans sa région pourra appeler au tarif local le 0840 47 47 47 de n'importe quel endroit de Suisse. Ce numéro, facilement mémorisable, sera diffusé lors des campagnes romandes et nationales de sensibilisation.

Communiqué de presse du 29 novembre 2006

Pour renforcer les efforts contre l’illettrisme

Regroupement de 12 associations régionales

Les associations Lire et Ecrire des 3 régions linguistiques ont regroupé leurs forces et compétences au sein de la Fédération suisse Lire et Ecrire. La nouvelle organisation faîtière s'engage pour la reconnaissance du problème de l'illettrisme en Suisse et pour le renforcement de l’offre de formation à la lecture et à l'écriture à l’intention des adultes. Le Comité, placé sous la présidence de M. Roger Nordmann, Conseiller national, est constitué des représentants des 12 organisations membres.

La Fédération, qui s'est constituée le 28 novembre dernier à Berne, se positionne comme l'organisme de référence en matière d'illettrisme au niveau suisse. Elle est forte de l'expérience acquise depuis plus de vingt ans par ses membres actifs sur le terrain, notamment grâce au soutien de l'Office fédéral de la Culture ainsi que du Comité suisse de lutte contre l'illettrisme rattaché à la Commission suisse de l'UNESCO. Le fait de disposer d’un interlocuteur représentatif du terrain à l’échelon national facilitera les collaborations et  permettra la mise sur pied d’actions plus ambitieuses.

En particulier, la réalisation d'une campagne de sensibilisation à grande échelle ainsi que des interventions au niveau politique figurent parmi les priorités de la nouvelle Fédération. Ces actions s'orientent sur les besoins des adultes en situation d'illettrisme. Concrètement, l’objectif est de permettre à davantage d'adultes concernés d'avoir accès à une formation spécifique.

Rappelons que selon une étude récente publiée par l'Office fédéral de la statistique quelque 800'000 adultes scolarisés peinent à lire et à écrire. Seule une action concertée comprenant la prévention de l'illettrisme au niveau de l'école, des actions de sensibilisation encourageant la formation ainsi que des cours pour adultes pourront apporter une solution durable à cette problématique sociale. Environ 1700 adultes participent cette année aux cours organisés par l'une des associations membres de la nouvelle faîtière.

Roger Nordmann, Conseiller national, Président, 079 290 06 74
Curdin Epprecht, membre du Comité, 076/340.30.61

Communiqué de presse du 8 septembre 2006

Apprendre à lire et à écrire est possible à tout âge 

A l'occasion de la Journée mondiale de l'alphabétisation, le 8 septembre, les dix sections de l'Association Lire et Ecrire organisent de nombreux événements dans toute la Suisse romande. 

Apprendre est possible à tout âge : c’est ce message qui sera diffusé au travers de stands ludiques et interactifs dans les rues, de conférences et d’expositions s’adressant au grand public, ainsi que d’une campagne de sensibilisation dans les milieux de la santé.

Avec ces événements, l'Association Lire et Ecrire rappelle qu'en Suisse 800'000 adultes peinent à lire et à écrire. Elle offre à ces personnes des cours spécifiques pour améliorer leurs compétences en lecture et en écriture.

L’Association constate que le besoin de formation est croissant. Pour y répondre, elle a créé une nouvelle section, Lausanne Région, qui débute ses activités en ce moment. Par ailleurs, plusieurs sections ont étendu leurs activités et lancé de nouveaux cours décentralisés ou construit des partenariats ouverts qui favorisent la participation active des adultes concernés aux réseaux des connaissances. 

La Journée mondiale de l'alphabétisation rappelle aussi que l'analphabétisme est un problème mondial. L’UNESCO a développé récemment l’ « Initiative LIFE pour l’alphabétisation : savoir pour pouvoir » qui vise plus particulièrement les 34 pays ayant un taux d’analphabétisme de plus de 50%.

Pages

Faire un don S'inscrire à nos cours Contactez-nous