Flux RSS

Suisse romande
S'inscrire à nos cours

Vous êtes ici

Accueil » Association » Axes stratégiques

Engagement politique

L'Association Lire et Ecrire s'engage à faire reconnaître le problème de l'illettrisme par le monde politique pour que le droit à la formation de base soit reconnu et appliqué.

L'action politique menée par l'Association est généralement coordonnée par la Fédération suisse Lire et Ecrire. Le travail de lobbying a notamment porté sur les dossiers suivants :

Projet de loi fédérale sur la formation continue

L'avant-projet de loi pour la formation continue (LFCo) porte une attention particulière à la promotion des compétences de base des adultes. La Fédération suisse Lire et Ecrire soutient ce projet de loi. Ellle souhaite néanmoins une avancée plus décisive en matière de formation de base des adultes. En particulier, elle demande une stratégie de promotion nationale à long terme, des mesures de sensibilisation de grande envergure et un financement adapté. Dans ce sens, un communiqué de presse a été diffusé.

L’intégration dans la loi fédérale de l’expression "acquisition et maintien de compétences de base des adultes" a été largement approuvée lors du processus de consultation. Le projet de loi sera discutée par les Chambres en 2013.

L'illettrisme dans la loi sur l'encouragement de la culture

La loi sur l'encouragement de la culture (LEC), entrée en vigueur le 1er janvier 2012, précise que "La Confédération peut prendre des mesures pour combattre l’illettrisme et pour promouvoir la lecture".

En vertu de cette loi, la Fédération suisse Lire et Ecrire est subventionnée par l'Office fédéral de la culture (OFC).

20'000 signatures pour l'accès à la lecture pour tous !

Les membres de la Fédération suisse Lire et Ecrire ont remis le 10 septembre 2010 à la Présidente de la Confédération Doris Leuthard un appel signé par plus de 20'000 personnes. L'Appel "Accès à la lecture et à l'écriture pour tous" a été remis sur la place fédérale de Berne.

Les signataires demandent la réalisation d’une campagne nationale de sensibilisation. Ils attendent, en outre, un engagement clair des autorités fédérales pour que la future loi sur la formation continue garantisse l’accès aux savoirs de base pour tous.

Télécharger le programme de l'événement et les revendications de l'Appel.

Faire connaître le coût économique de l'illettrisme

Selon une étude commanditée en 2007 par la Confédération, l’illettrisme a un coût économique important. Le risque nettement plus élevé de chômage des personnes en situation d’illettrisme représente à lui seul un coût économique global annuel de 1,3 milliard de francs.

La Fédération suisse Lire et Ecrire s'y réfère pour revendiquer un engagement plus marqué des pouvoirs publics dans la lutte contre l’illettrisme.

Télécharger le résumé de l'étude.

Regroupement des forces au niveau fédéral

L'Association Lire et Ecrire a contribué à la création de la Fédération suisse Lire et Ecrire, qui a vu le jour le 28 novembre 2006. Cette faîtière regroupe les forces et compétences des associations Lire et Ecrire des trois régions linguistiques.

La Fédération Lire et Ecrire s'engage pour la reconnaissance du problème de l'illettrisme en Suisse et pour le développement de l’offre de formation à la lecture et à l'écriture à l’intention des adultes. La Fédération  Lire et Ecrire collabore également avec d'autres partenaires actifs dans ce domaine.

L'Association suisse romande Lire et Ecrire a été fondée 18 juin 1988.

Présence de l'Association Lire et Ecrire sur la Place fédérale

Photo de Vincent Galloux. Remise de l'Appel "Accès à la lecture et à l'écriture pour tous", 2010.

Autres photos de l'événement

Voir la vidéo - 10 min.

Faire un don S'inscrire à nos cours Contactez-nous